Défi 6 mois pour écrire un livre – Bilan semaine 8

Moi au labo
Me voici déguisé en apprenti-sorcier !

Bonjour à tous,

Cette semaine fut riche en rebondissements. Malheureusement, ces derniers n’étaient pas littéraires…

J’ai commencé à faire des choses intéressantes dans mon nouveau laboratoire. J’ai testé l’efficacité d’un anticorps pour reconnaître spécifiquement la présence d’une protéine. Rien de très glamour en soi dans le quotidien d’un scientifique. Fier de ce petit résultat positif, je me suis empressé de le glisser mardi dans une discussion avec mon nouveau boss. Il fut très heureux de constater par lui-même le résultat.

Seulement, j’ai tellement bien fait mon boulot, qu’il m’a demandé de faire pousser des souches mutantes de levures pour tester la présence ou l’absence de la protéine.

Il se prépare à participer à une conférence en Californie et il m’a laissée entendre qu’il serait très content de pouvoir intégrer le résultat de cette expérience à sa présentation.

Le hic, c’est que son départ était prévu pour le dimanche 13 mars et son topo censé avoir lieu le mardi suivant.

Après un rapide calcul, je me suis rapidement rendu compte que pour lui fournir les résultats à temps, il fallait décongeler et faire pousser les souches sur des boites de pétri (environ 48 h), puis ensemencer quelques colonies dans du milieu nutritif liquide (environ 24 h), puis prélever une partie de ce liquide pour faire pousser les souches dans un plus grand volume et extraire les protéines des levures (environ une journée). Ensuite seulement, j’allais pouvoir tester la présence ou non de ma nouvelle protéine favorite du moment chez les mutants, ce qui au minimum, allait me prendre 48 heures de plus !

J’allais donc devoir passer tout mon week-end au laboratoire afin de lui transmettre ces données avant le début de sa conférence.

Tout cela pour vous dire qu’en ce moment je rédige ce petit billet depuis l’ordinateur de mon boulot pendant que mes protéines migrent tranquillement depuis un gel de polyacrylamide vers une membrane en polyvinylidene difluoride (PVDF pour les intimes).

Je ne suis même pas certain que l’expérience va fonctionner (mais bon, en même temps, c’est un peu le principe de toute recherche)…

Voici les protéines transférées sur la membrane... Pas mon meilleur transfert, mais ça fera l'affaire!
Voici les protéines transférées sur la membrane… Pas mon meilleur transfert, mais ça fera l’affaire!

Je savais que ce nouveau boulot allait me prendre du temps, surtout au début. Mais là, je commence sérieusement à m’inquiéter pour mon défi.

Je prévois de faire un plan détaillé de mon histoire durant les prochaines semaines. J’estime qu’il me faudra au moins un mois pour en arriver aux fiches détaillées de chacun de mes chapitres.

D’ici là, je continuerai à poster divers articles sur l’univers de l’écriture et à vous tenir au courant de l’évolution de ce plan détaillé.

 

Et vous, faites-vous des plans détaillés de vos histoires ?

Trouvez-vous des plages d’écriture malgré un quotidien prenant et bien chargé ?

Venez m’en parler dans les commentaires !

N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux si celui-ci vous a plu !

 

En vous souhaitant réussite et succès dans vos écrits,

Malik.

Ps : Je viens de regarder le résultat final, et l’expérience a fonctionné ! Je n’aurais pas sacrifié mon week-end pour rien. Un petit pas de plus vers une nouvelle découverte qui changera peut-être la face du monde ;).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire