Écrire un roman en 1 mois : le défi du Nanowrimo revient !

machine a ecrire

Bonjour à tous,

Avez-vous déjà entendu parler du Nanowrimo ? Il s’agit d’un acronyme pour la contraction de National Novel Writing Month. C’est un défi d’écriture qui a lieu chaque année dans le monde entier et qui propose à tous ceux qui veulent s’y frotter d’écrire un ouvrage en 1 mois. Ce n’est pas obligatoirement cantonné aux romans, tous les styles y sont les bienvenus. La deadline psychologique à atteindre pour réussir son pari est d’écrire au moins 50 000 mots entre le 1er et le 31 novembre.

J’ai choisi d’en parler un peu en avance afin de vous permettre de vous y préparer si cela vous tente. J’ai personnellement choisi d’y participer cette année et d’y écrire un essai. Mon roman du défi des six mois étant quasiment terminé, il n’y a pas grand intérêt à le proposer pour ce petit concours d’émulation amicale. Pour changer de style, j’ai décidé de me lancer dans l’écriture d’un livre qui sera très probablement axé sur l’écriture elle-même. Un peu comme le guide que je vous propose gratuitement sur ce blog, mais en plus poussé. On verra si je parviens à dépasser les 50 000 mots en un mois.

Ce que le Nanowrimo peut vous apporter :

Des tas d’auteurs ou d’aspirants écrivains profitent de cet événement pour se faire violence et de mettre à profit les heures glaciales de l’automne pour enfin se décider à être productif et à créer un ouvrage.

La communauté du Nanowrimo est très active en France et compte plusieurs milliers de participants chaque année. L’année dernière, une soirée de lancement le 31 octobre fut organisée à Paris au Centre Pompidou et dans d’autres grandes villes de France. Il y a fort à parier qu’il en sera de même cette année.

Le fait de se retrouver avec d’autres personnes partageant le même objectif est très stimulant. Cela créer un effet d’émulation et encourage à s’investir et à accomplir la démarche. Vous pouvez échanger avec toute la communauté, partager votre enthousiasme, vos doutes ou même poser des questions. De plus, vous visualisez concrètement l’avancement de votre labeur en temps réel et cela motive de voir un livre se créer au fur et à mesure à partir d’une simple idée présente dans votre esprit. La matérialiser et enfin lui donner corps représente une immense satisfaction. Enfin, le fait de communiquer avec les autres auteurs peut s’avérer très bénéfique pour vous et qui sait, vous nouerez peut-être des liens forts avec certaines de ces personnes qui partagent votre passion et que vous n’auriez jamais rencontres autrement.

Ce type d’exercice est également excellent pour briser certains mythes et fausses croyances autour de l’écriture comme, par exemple, le fait qu’il faille des années pour écrire un bon roman. Cela permet également de créer des rituels quotidiens autour de l’écriture et d’en faire une habitude. Ainsi, le cerveau est prédisposé à se mettre au travail et cela réduit considérablement le risque de syndrome de la page blanche.

Autre avantage de taille : même si vous échouez à écrire 50 000 mots au cours du mois, vous aurez tout de même déjà bien avancé sur l’écriture de votre œuvre. Il vous suffira de garder ces habitudes et de prendre le temps nécessaire dans le ou les mois suivants pour mener à bout votre projet.

 

L’origine du Nanowrimo.

À la base, ce mouvement a été créé en 1999 à San Francisco par Chris Baty. À l’origine, il souhaitait seulement écrire un roman court comme il en existe beaucoup autour de 50 000 mots. Il a donc réuni d’autres collègues enthousiasmés par son idée et de la naissait le Nanowrimo.

Selon Chris Baty, les débuts furent plutôt modestes comme il le décrit sur le site du Nanowrimo :

« Cette première année nous étions vingt et un et (…) nous voulions écrire des romans pour la même raison idiote qui pousse des jeunes dans la vingtaine à former un groupe. Parce que nous voulions faire du bruit. Parce que nous n’avions rien de mieux à faire. Et parce que nous pensions que, en tant que romanciers, nous obtiendrions plus facilement des rencards qu’en tant que non-romanciers. »

Le mouvement a ensuite pris chaque année de plus en plus d’ampleur. 140 la deuxième année, pour atteindre progressivement des dizaines de milliers puis plusieurs centaines de milliers de personnes à travers le monde. La communauté française est aussi bien présente avec environ dix mille personnes. Il y a notamment des groupes locaux, donc il y a des chances que vous trouviez un groupe dans votre ville ou à proximité.

Comment participer ?

Il suffit de se créer un compte sur le site, de vous décrire ainsi que votre roman (typiquement son résumé ou en tout cas l’idée avec laquelle vous partez) et de préciser le genre.

Il ne reste plus qu’a écrire ensuite votre roman sur le logiciel de votre choix (Word, Scrivener…) et de reporter le nombre de mots sur votre profil. Voir la barre de progression grossir au fur et à mesure vous remplira de joie et vous motivera pour la remplir entièrement, voire la dépasser ! Tous les genres sont acceptés, donc peu importe ce que vous voulez écrire, vous pouvez !

Qu’y a-t-il à gagner ?

Absolument rien, si ce n’est la satisfaction d’avoir enfin écrit un ouvrage ou en tout cas de l’avoir sacrément bien avancé ! N’est-ce pas le désir numéro 1 de tout écrivain ?

Est-ce vraiment possible d’écrire un livre en si peu de temps ?

Selon moi, tout le monde peut y arriver. Cependant, il est fort probable que ce qui en ressortira ne soit pas publiable en l’état. Ce qui compte ici c’est la quantité, pas la qualité. Vous aurez tout le loisir de retravailler votre œuvre une fois le concours terminé. Vous réglerez les problèmes d’incohérence et travaillerez plus profondément vos personnages après coup. Bien entendu, vous ferez les corrections et réécritures sur une longue période, comme pour n’importe quel ouvrage. Néanmoins, vous aurez déjà un premier jet auquel vous frotter et il est beaucoup plus facile de corriger et de réécrire que d’écrire un premier jet à partir de rien.

De plus, plusieurs personnes ont vu leur livre élite après l’avoir écrit pendant ce concours. Si ça se trouve, le prochain bestseller sera l’ouvrage que vous aurez écrit de manière compulsive au cours du Nanowrimo !

Les avantages :

Vous interagirez avec d’autres auteurs comme vous et moi et vous ferez des connaissances. Vous trouverez certainement des gens pour vous motiver dans les moments de procrastination et de doute. Vous aurez aussi une communauté engagée qui se fera probablement un plaisir de jouer les bêta lecteurs pour vous. Bref, que des avantages à participer.

On ne sait jamais ce qui se peut se passer dans la vie. Il se peut que le Nanowrimo change à jamais votre vie… ou pas. Mais vous ne le saurez que si vous vous y essayez.

Derniers petits conseils :

Je vous conseille fortement (et a fortiori si c’est votre premier Nanowrimo) de vous préparer un minimum avant de vous lancer.

Inscrivez-vous dès que possible sur le site. Regardez un peu comment ça se passe, la communauté et les lieux de rendez-vous si vous souhaitez rencontrer en personne les gens comme vous et prendre du plaisir à participer à cette aventure.

Aménagez-vous un espace de travail propice à l’écriture.

Choisissez-vous un lieu pour écrire. Faites le ménage le plus possible pour éviter les distractions. De même, lorsque vous vous mettrez à écrire, coupez internet, évitez les distractions (téléphones, interruptions…) Ainsi, vous resterez concentré et productif pendant toute la durée des plages horaires que vous vous consacrerez pour l’écriture. Pensez également à faire des pauses régulièrement. 10 minutes toutes les 45 minutes suffisent amplement et vous permettront de vous ressourcer un peu et de ne pas vous épuiser dans ce marathon de 31 jours.

Trouvez votre idée : Réfléchissez dès maintenant à votre idée. Vous pouvez utiliser les conseils que je donne dans cet article pour vous aider.

Si vous prévoyez que des recherches seront nécessaires, commencez-les le plus tôt possible et rassemblez à l’avance vos idées.

Démarrez votre synopsis. Préparez-vous un plan d’attaque. Couvrez au moins les idées principales de votre livre et faites-vous un plan. Un minimum d’organisation vous permettra de partir dès le premier jour sur les chapeaux de roue et d’éviter de procrastiner en cherchant désespérément une idée pendant la première semaine et en voyant les jours défiler sans aucune productivité.

Armé de tous ces outils, attendez le jour J pour démarrer réellement l’écriture (autant jouer le jeu et faire ça dans les règles de l’art)

Et c’est parti pour ce petit marathon d’écriture !

 

Voilà, j’espère que cet article vous a plu. J’espère aussi vous retrouver parmi les gens de la communauté du Nanowrimo dès le 1er novembre !

Voici le lien pour accéder au Nanowrimo et vous inscrire : http://nanowrimo.org/regions

Sélectionnez ensuite dans les régions : Europe : France puis la ville ou région qui vous correspond le mieux, ou allez directement sur ces liens :

http://nanowrimo.org/regions/europe-france-paris

http://nanowrimo.org/regions/europe-france-rhone-alpes

http://nanowrimo.org/regions/europe-france-lille

http://nanowrimo.org/regions/europe-france-elsewhere

 

Personnellement, je compte m’inscrire à ce dernier. Bon OK, New York ce n’est pas exactement une ville française, mais bon…

Alors, pensez-vous y participer ? Avez-vous déjà une idée de ce que vous voulez écrire ?

Venez me le dire dans les commentaires !

 

En vous souhaitant réussite et succès dans ce Nanowrimo,

 

Malik.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 Comments

  • Daif

    16 octobre 2016

    Très bon article, c’est la première fois que l’entend parler de Nanowrimo, merci pour l’information

    Reply
    • Malik Kahli

      18 octobre 2016

      Avec grand plaisir! Heureux de voir que l’article a été utile.

      Reply
  • Frédéric

    16 octobre 2016

    Merci Malik pour ces informations et cet article de fond qui me donnent envie de me relancer dans l’élaboration d’un roman.
    Joyeuse écriture à vous !

    Reply
    • Malik Kahli

      18 octobre 2016

      Merci! J’espère que ça vous aura également donné envie de participer au Nanowrimo. Joyeuse écriture à vous aussi pour ce nouveau roman!

      Reply
  • Isabelle

    20 novembre 2016

    Bonjour Malik,

    Bel article qui me donne envie de te suivre, voire d’écrire peut-être un jour … car actuellement, je suis tétanisée rien que pour écrire un article (je suis une blogueuse pro de longue date !).
    Je vais acquérir bientôt ton livre (je n’ai pas ma CB à coté de moi …) car je suis une grande lectrice …
    Je pense que j’écrirai un essai sur la situation des femmes car je suis consultante en égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ; et cette situation est la résultante de nombreux facteurs !
    Bien à toi,
    Isabelle

    Reply
    • Malik Kahli

      20 novembre 2016

      Bonjour Isabelle,
      Merci pour ton commentaire. C’est une très bonne idée de se lancer dans un essai. Si je peux te donner un conseil, aussi bien pour cela que pour tes articles, c’est juste de te lancer. Il vaut mieux faire les choses de manière imparfaite et s’améliorer par la pratique que d’attendre un hypothétique moment idéal. Je te souhaite bonne chance et n’hésite pas à revenir pour me faire part de ton évolution et me dire si mon guide t’a été utile.
      A bientôt,
      Malik.

      Reply

Laisser un commentaire