Éditeur traditionnel ou auto-édition ? (partie 4)

kindle auto-édition

L’auto-édition n’est pas un monde de Bisounours !

 

Bonjour à tous,

Ces dernières semaines, je me suis lancé dans un petit match qui oppose l’édition traditionnelle et l’auto-édition (sur Amazon en particulier, car c’est le leader incontesté du domaine en ce moment). La semaine dernière, j’ai traité les avantages que pouvait revêtir le fait de s’auto-éditer. Mais n’allez pas croire que ce mode de publication est la nouvelle panacée ! D’où mon super sous-titre du jour 😉 !

Eh oui, tout n’est pas tout beau et tout rose non plus ! En termes d’inconvénients, je vais reprendre certains des avantages que j’ai cités au préalable. Car oui, le même argument est souvent à double tranchant dans le numérique.

 

L’auto-édition, ou la boîte de nuit sans videurs à l’entrée

 

Tout le monde peut s’auto-éditer. J’en ai déjà parlé un peu, mais le fait que tout le monde puisse s’éditer si facilement laisse croire à tort que les ouvrages sont de qualité moindre. Un argument de choix pour les détracteurs du modèle, mais une demi-vérité selon moi. Alors oui, parmi ces ouvrages, il y a des choses qui n’ont pas leur place. Des livres non travaillés, bourrés de fautes, sans mise en forme, avec une histoire bancale… On laisse entrer n’importe qui en quelque sorte. Un peu comme si, du jour au lendemain, il n’y avait plus de videurs devant les établissements de nuit. Ce serait génial pour certains, mais pour d’autres, cela signifierait une baisse drastique du standing de l’établissement en question, ce qui les amènerait certainement à le boycotter.

En général, ces livres se repèrent rapidement. Grâce notamment aux commentaires des lecteurs. Ces derniers peuvent noter et donner leur avis sur l’ouvrage. Parfois, il est aussi possible de consulter un extrait (cherchez donc la page 99 !) et donc de constater rapidement si au moins la qualité est au rendez-vous. Petit prix ne signifie pas forcément mauvaise qualité ! Parmi les livres auto-publiés se cachent parfois des pépites ! Et il y en a pour tous les goûts !

 

Une goutte d’eau dans l’océan de la littérature numérique

 

La conséquence directe est que l’on risque de se retrouver noyé dans la masse. Même si le livre est excellent, si personne ne commence à le lire et à le conseiller, personne ne saura jamais que ce livre génialissime existe ! Pendant ce temps-là, de grosses daubes, enfin disons plutôt des livres pas tout à fait aboutis, sont régulièrement téléchargés, car plusieurs personnes en ont parlé. Il peut donc être parfois difficile d’émerger de cet océan littéraire hétéroclite si l’on n’a pas élaboré au préalable un minimum de stratégie.

Le Self-made book

 

Autre inconvénient majeur, qui a probablement un rapport direct avec la fraction non négligeable des livres clairement pas dignes de ce nom, c’est tout simplement l’absence d’un éditeur, d’une équipe et de conseillers. Il faut donc tout faire. Créer une couverture, se relire sans cesse pour faire la chasse aux dernières coquilles, trouver un titre accrocheur, trouver comment tourner le résumé pour aguicher les lecteurs, s’auto-promouvoir, communiquer sur son livre… bref, tout faire également pour se distinguer et émerger de la masse d’auteurs inconnus qui envahissent le rayon Kindle d’Amazon et qui essaient de faire la même chose, chacun à sa façon et avec ses propres armes. Amazon, c’est un peu la jungle finalement… ou la forêt Amazonienne (Bon ok, elle était facile celle-là).

La puissance d'internet et d'Amazon permettent de tout obtenir en quelques clics

Écrivain, vraiment ? T’as publié dans quelle Maison ?

 

Enfin, les auteurs auto-édités ne sont pas toujours reconnus en tant que véritables auteurs. Une vision un peu péjorative de l’auto-édité persiste en France en particulier. Comme si avoir court-circuité l’exercice d’ultra sélection des maisons d’édition (pas toujours basé sur des critères strictement objectifs par ailleurs) ne donnait pas autant de mérite a un auteur d’avoir écrit et publié son œuvre. Peut-on se prétendre écrivain si l’on a écrit un livre, qu’on l’a publié et qu’on gagne des revenus sur celui-ci ? Attendez, ne serait-ce pas l’exacte définition de ce qu’est un écrivain professionnel ? Alors, pourquoi faire ce distinguo et traiter avec dédain et condescendance ces auteurs qui ont tout fait par eux-mêmes et qui ne sont pas passés par une maison d’édition pour se faire tenir la main tout le long du processus éditorial ? N’auraient-ils pas même plus de mérite ?

La question se pose. En tout cas pour moi.

 

Scientifique un jour, scientifique toujours : je teste les deux modèles en parallèle !

 

Voilà pourquoi j’ai décidé de tester avec une approche scientifique les deux aspects du processus de publication. J’ai deux livres terminés et en cours d’évaluation chez des éditeurs.

Je vais donc en laisser un poursuivre son chemin (mon petit manuscrit a moi ;)) et je vais arrêter de proposer l’autre. Je vais mettre le second à disposition sur Amazon. À l’heure où vous lirez ces lignes, l’ouvrage « Tu peux la sauver » sera déjà disponible sur Amazon. J’organise d’ailleurs un petit concours sympa pour célébrer la sortie du livre comme il se doit ! Vous trouverez les détails dans le second article publié aujourd’hui (juste après celui-ci).

Je vais donc tester par moi-même tout ce dont je vous ai parlé ces dernières semaines. Je pourrai ainsi vous tenir au courant de la manière dont cela se passe et des destins distincts de mes petites progénitures.

Déformation professionnelle, je veux comparer les deux méthodes !
Déformation professionnelle, je veux comparer les deux méthodes !

Si vous voulez m’appuyer dans cette démarche, je vous invite à vous rendre sur la page Amazon du roman. Si le cœur vous en dit, téléchargez le livre et lisez-le. Revenez ensuite me dire dans les commentaires de la page Amazon et/ou dans les commentaires sous cet article comment vous l’avez trouvé.

Avez-vous aimé l’histoire, les personnages, que pensez-vous de ce format Kindle ? Au contraire, si vous n’avez pas aimé, dites-le-moi également, cela sera une occasion de plus pour moi de m’améliorer pour produire des ouvrages de plus en plus aboutis au fil du temps.

 

J’attends vos retours avec impatience,

 

En vous souhaitant réussite et succès dans vos écrits,

 

Malik.

 

Lien vers la version kindle

Lien vers le format broché (disponible très prochainement)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire