Neuf conseils pour écrire un bestseller

Persévérez, un jour votre livre pourrait bien se trouver sur la droite!
Persévérez, un jour votre livre pourrait bien se trouver sur la droite!

 

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler de ce dont tout écrivain, même s’il le nie, rêve secrètement : écrire un jour un bestseller !

Régulièrement, des dizaines d’articles proposent de donner des recettes pour écrire un bestseller. Je me suis donc dit que moi aussi j’allais mettre mon petit grain de sel là-dedans.

Si l’on raisonne logiquement, on pourrait se dire qu’il suffit de lire un bestseller, de l’analyser point par point, d’en extraire le squelette et de le transposer à une nouvelle histoire. Remarquez qu’il ne peut s’agir en aucun cas d’un plagiat si vous transformez tout : les personnages, les lieux, l’époque, les objectifs, les écueils…

Sauf que oui, mais non. Si c’était aussi simple, cela se saurait. Certains livres très bien écrits sont très peu lus et d’autres, bien que simplistes pour ne pas dire apocalyptiques, rencontrent un succès mondial et sont adaptés sur grand écran (non, je ne citerai pas de noms… même si ça me démange…)

On pourrait aussi se dire qu’il faut se soucier de chaque détail de son histoire et améliorer tout ce qui peut l’être. Je suis assez d’accord avec ça et c’est pourquoi je vais vous donner quelques pistes d’amélioration qui selon moi peuvent faire la différence.

Soignez votre incipit

L’incipit correspond à l’entrée en matière de roman. Les premières phrases sont capitales et permettent au lecteur de rentrer dans votre univers. Je vous invite à lire le billet que j’avais écrit quelque temps plus tôt sur le sujet.

Le rythme

Votre récit doit être entraînant. Évitez les longueurs et les passages ennuyeux. Votre roman se doit d’être haletant !

Pensez votre histoire comme un film

Les romans contemporains qui fonctionnent bien sont facilement transposables au cinéma. Les chapitres s’apparentent à des scènes et s’emboitent à la manière d’un scénario. Pensez-y au moment d’écrire, incluez des informations visuelles et des descriptions faisant appel aux cinq sens.

Un périple initiatique

Les héros du roman subissent une profonde transformation au cours du récit. Pauvre à riche, riche à pauvre, en bonne santé à malade, seul à en couple… Il faut absolument que la situation finale diffère de la situation initiale et que ce changement soit induit par les épreuves et périples que vivent vos personnages tout au long de votre histoire.

Travaillez vos personnages

Les lecteurs ont besoin de s’identifier à vos personnages. Rendez-les aussi vivants que possible et évitez les personnages inutiles, creux, transparents ou fades.

L’aspect social en fond

Cela représente les interdits, les préjugés, les tabous, les conventions. Faites passer un message à travers votre histoire. Idéalement, le lecteur en plus d’avoir passé un bon moment doit pouvoir entamer une réflexion après lecture sur le monde qui l’entoure et/ou avoir le sentiment d’avoir appris quelque chose après avoir refermé le livre. Les grandes fresques historiques ou les dystopies sont des terreaux idéaux pour cela, mais pas uniquement. Des questions sociales contemporaines peuvent également toucher un large public.

L’amour

Vous vous en doutiez, mais tout bestseller qui se respecte contient au moins une histoire d’amour et la plupart du temps des scènes de passion amoureuse, sans toutefois trop basculer dans l’érotisme, encore que…

Transmettre des émotions

Probablement le plus difficile à faire, mais aussi la quintessence d’un récit. L’histoire peut être simple et racontée simplement, mais vos personnages doivent être convaincants et véhiculer des émotions fortes. De la joie, de la tristesse, de l’amour, de la haine. Il faut montrer ces émotions et ne pas se contenter de les dire, sinon, cela n’aura aucun impact sur le lecteur.

Aspect marketing

Je dis marketing, car cela ne concerne pas vraiment le contenu. Il s’agit de trouver un titre percutant et vendeur, ainsi que des titres de chapitres qui incitent à en savoir plus et à vouloir mécaniquement tourner les pages. Malheureusement, ce point est essentiel, car pour un même contenu, un titre peut faire varier un tirage de 100 à 100 000 exemplaires… Oui, sans déconner !

Je vous ai embarqués jusqu’ici avec des points importants, mais qui ne vous garantiront absolument pas le succès. Comme je l’ai dit au début, des romans géniaux restent méconnus alors que des histoires bâclées ou inintéressantes occupent la tête des ventes pendant des mois, voire des années.

Cependant, ces conseils vous permettront d’aller chercher le meilleur et d’améliorer au maximum votre manuscrit.

Après, tout est histoire de contexte, de tendance, de marketing, de gouts, de chance, de piston…, allez savoir !

Avant de terminer cet article, j’aimerais vous faire part d’une citation que j’aime beaucoup et qui en très peu de mots en dit beaucoup :

« Il y a trois règles à respecter pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne les connaît. » Somerset Maugham

Moralité : il n’y a pas de recettes pour écrire un bestseller. Il est généralement admis qu’il faut une certaine dose de talent, une dose de chance et une dose de travail. Difficile d’agir sur la chance. Difficile aussi d’influer sur le talent (sauf à le perfectionner par la pratique). Le seul facteur sur lequel il est possible d’agir est donc le travail. Il faut environ 10 000 heures pour devenir un expert dans n’importe quel domaine. J’aime à croire qu’il en est de même pour l’écriture. Il faut pratiquer, pratiquer et… attendez voir… ah oui ! Pratiquer !

Personnellement, je pense qu’il est essentiel d’écrire tous les jours. Même peu. Je reviendrai plus amplement sur ce point dans un article ultérieur, car je pense qu’il mérite d’être développé.

Certains auteurs comme Bernard Weber par exemple ont retravaillé des dizaines de fois leurs manuscrits. Ils ont été rejetés maintes fois par de nombreuses maisons d’édition. Cependant, ils ne se sont jamais découragés. Leur persévérance a fini par payer. L’éditeur actuel de Bernard Weber lui avait signifié trois refus avant de finalement l’accepter… ça fait réfléchir, non ?

Alors, êtes-vous prêts à verser de l’encre et des larmes pour atteindre vos objectifs ?

Selon vous, quels sont les bons ingrédients pour un bestseller ?

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires !

En vous souhaitant comme toujours réussite et succès dans vos écrits,

Malik.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire