Vaut-il mieux imprimer soi-même son manuscrit ou passer par un professionnel?

photocopieur

Enfin ! Votre manuscrit est achevé. Après une dernière relecture, vous estimez qu’il est prêt à être envoyé aux éditeurs. Le moment est donc venu d’imprimer votre chef-d’œuvre.

Avant de vous jeter sur la première imprimante venue, il est judicieux de réfléchir à ce qui est le mieux pour votre portefeuille. Impression maison ou imprimeur professionnel ?

 

  1. L’impression maison

 

C’est la solution que je recommande si vous n’imprimez qu’un ou deux exemplaires de votre œuvre. En effet, procédons à un rapide calcul, assez standard et issu de ma propre expérience sur mes premiers romans.

Supposons que votre roman fasse quelque chose comme 500 000 signes. Il vous faudra l’imprimer en format interligne 1,5 à 2 (selon les demandes des maisons d’édition) et en recto seulement.

Disons alors que votre manuscrit s’étendra sur environ 250 pages.

Pour 1 exemplaire, il vous faudra consommer donc une demi rame de papier ainsi qu’une cartouche entière en noir et blanc.

Si vous souhaitez une qualité d’encre satisfaisante, vous allez imprimer en qualité d’encre fine. Vous allez imprimer moins rapidement donc qu’en mode économique ou qu’à vitesse rapide. Il vous faudra environ une journée pour sortir votre exemplaire.

Ensuite, vous devrez le relier ou le faire relier. Les maisons d’édition qui acceptent les feuilles volantes se font de plus en plus rares. Et puis, mieux vaut se donner toutes les chances en évitant d’exaspérer ou d’incommoder celui qui vous lira. De plus, un courant d’air inopiné ne pourra pas disperser votre roman au quatre coins de la pièce.

Le coût de revient de votre exemplaire se montera donc au prix d’une cartouche, d’une demi rame de papier et d’une reliure.

Si votre cartouche est celle du fabricant vous la paierez autour de 15 euros. Si vous utilisez des cartouches compatibles, vous pourrez en trouver à très bas prix (autour de 2 ou 3 euros).

Comptez 60 ou 80 centimes pour une reliure spirale si vous reliez vous même et 3 à 4 euros si vous faites faire la reliure.

Ensuite, il faut une enveloppe renforcée (comptez 1 euro) et affranchir votre lettre (6 euros environ).

Ainsi le prix de revient d’un manuscrit pourra être variable mais non négligeable quoi qu’il en soit.

Il se peut également que vous ayez des petits soucis d’impression ci et là. Comme des feuillets qui s’impriment pas tout à fait droits dû à des feuilles mal alignées. Des feuilles gaspillées à cause de l’imprimante qui s’arrête car bientôt en fin d’encre. Des pages où les caractères sont moins bien lisibles qu’à d’autres endroits.

Avec cette solution, vous passerez un temps important à préparer votre envoi pour un coût variable en fonction de vos choix.

imprimante
Si vous comptez inonder les éditeurs avec vos manuscrits, gare à la surchauffe!

          2. Chez L’imprimeur

 

La meilleure solution si vous voulez vous donner toutes vos chances.

Vous passez votre commande et dans la journée, vous aurez vos exemplaires imprimés et reliés à l’identique avec une bonne qualité d’encre et un rendu impeccable.

Pour vous donner une idée, j’avais demandé un devis pour mes deux romans. J’en avais pour 325 euros pour 18 exemplaires, livrables dans la journée.

Je trouvais cela cher. J’ai donc entrepris de tout faire moi-même.

Sans compter les frais d’envoi, l’impression maison m’a coûté 242 euros. Cela semble donc à première vue moins cher que chez le professionnel.

Par contre, il m’a fallu deux semaines pour tout imprimer et j’ai dû procéder à de nombreux allers-retours chez l’imprimeur pour tout de même les faire relier.

L’autre point, c’est qu’en ajoutant les envois, j’en ai eu en réalité pour 362 euros.

Je devais me rendre à Paris à cette période pour faire ma demande de visa. J’aurais pu anticiper et faire tout imprimer en une journée et ensuite les porter moi-même aux éditeurs, ce qui m’aurait au final fait économiser du temps et de l’argent. C’est pourquoi la prochaine fois, je ne me prendrai pas la tête et passerai directement par un imprimeur pour réaliser des envois massifs dans les maisons d’édition.

L'idéal pour la production de masse!
L’idéal pour la production de masse!

Voilà pour les conseils. Faites comme vous le sentez le mieux, mais les deux modes d’impression ont chacun des avantages et des inconvénients à prendre en compte avant de se lancer dans le processus.

Et vous quelle est la méthode que vous préconisez ?

N’hésitez pas à en parler dans les commentaires.

En vous souhaitant réussite et succès dans vos écrits,

Malik.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :imprimer manuscrit pas cher

Laisser un commentaire