L’outil indispensable pour terminer votre roman : le synopsis partie 2

La semaine dernière, j’ai commencé à vous faire part d’une méthode que j’emploie systématiquement maintenant pour écrire et terminer mes romans.  Si vous ne l’avez pas encore lu, vous le trouverez en cliquant sur ce lien : L’outil indispensable pour terminer votre roman : le synopsis partie 1

C’est un prérequis pour ce qui va suivre dans ce second article, donc je vous conseille vivement d’y jeter un œil avant de poursuivre la lecture de celui-ci.

La semaine précédente, je vous ai parlé des 3 premières étapes nécessaires à l’application de cette méthode. L’idée est de tout préparer en amont pour se simplifier l’écriture du premier jet au maximum et pouvoir non seulement le terminer, mais en faire un écrit déjà de haute qualité.

Nous en étions restés à la phrase qui résume le cœur de votre roman. Une fois celle-ci prête, vous pouvez passer à l’étape suivante.

4. Développez votre phrase en 5 phrases maximum

L’idée ici est de partir de phrase d’accroche afin de développer un peu plus votre histoire. On va se servir du modèle classique de la structure du récit en 3 actes pour créer 5 phrases à partir de cette unique phrase que vous possédez déjà.

Pour rappel, j’explicite cette structure du récit dans mon guide gratuit « Comment écrire un roman et être certain de le terminer » que vous pouvez télécharger gratuitement ici.

Vous pouvez développer comme il suit :

Phrase 1 : Situation initiale/ mise en place du récit

Phrase 2 : 1er écueil/ point de départ de l’intrigue

Phrase 3 : 2ème écueil/ centre de l’intrigue

Phrase 4 : 3ème écueil/ évolution de l’intrigue vers le climax

Phrase 5 : Climax/ résolution finale

Vous vous retrouvez ainsi avec un paragraphe composé de 5 phrases qui résume les points principaux de votre histoire. Sa mise en place, les écueils/rebondissements/péripéties du centre de l’intrigue et la situation finale. Il s’agit d’un résumé très bref qui contient toutes les informations qui figureront dans votre récit. Bien entendu, les 3 écueils sont les tournants principaux du récit, il vous faudra introduire des intrigues secondaires et développer beaucoup plus de choses. Mais cette trame vous permettra de ne pas vous éparpiller et de rester cohérent sur l’ensemble de votre œuvre.

Développez votre phrase en 1 paragraphe

5. Développez vos personnages

Un roman, c’est avant tout des interactions entre personnages. Cela nous renvoie à des questionnements, à la profondeur de nos émotions et procure un agréable moment d’évasion. Les personnages tiennent une place centrale dans tous les récits. Il est donc tout aussi crucial de les travailler, voire même plus que l’intrigue elle-même.

Comment faire pour créer des personnages intéressants ?

Nous allons tout simplement procéder de la manière que pour l’intrigue en créant pour chaque personnage une fiche signalétique. Non pas une simple fiche descriptive de ses caractéristiques, mais quelque chose de beaucoup plus poussé, en recherchant notamment les motivations profondes de chaque personnage et les actions qu’ils seront amenés à prendre au cours du récit afin de satisfaire leurs désirs profonds et leurs motivations.

Pour chaque personnage, partez d’une phrase qui résume l’histoire de ce dernier dans le récit (comme pour la phrase d’accroche) en prenant son point de vue en compte. Vous pouvez lui trouver un nom dès ce stade, ou vous le ferez plus tard, au fil du développement de sa fiche.

Listez ensuite ses désirs et ses motivations, les besoins concrets lui permettant de réaliser ses désirs, les obstacles qu’il va rencontrer et son épiphanie (ce qui le fait changer, évoluer à la fin du récit).

Une fois que vous possédez tous ces éléments, faites comme pour la phrase de votre récit. Développez la phrase de votre personnage en un paragraphe qui intègre tous ces éléments de façon plus concrète et détaillée.

Si l’univers de votre récit demande de la réflexion et qu’il vous faut inventer ou développer des lieux, rechercher des faits historiques ou de créer une certaine cohérence, vous pouvez également créer des fiches similaires pour développer vos décors et votre univers.

6. Développez votre premier synopsis

Ce synopsis n’est pas encore le synopsis final. C’est un synopsis de conception qui va vous permettre de détailler encore plus votre récit grâce au paragraphe que vous avez créé précédemment. Comme lorsque nous avons transformé une simple phrase en un paragraphe de 5 phrases, nous allons maintenant transformer ces 5 phrases en 4 paragraphes distincts, pour une longueur totale d’une à 2 pages maximum. Fusionnez les phrases 1 et 2 pour votre premier paragraphe et développer chacune des autres phrases en paragraphes individuels. C’est l’occasion d’approfondir chacune des parties de votre récit et de détailler la mise en place, les écueils et la situation finale.

Vous allez juste ajouter des détails avec ce que vous percevez désormais du petit travail sur les personnages et décrire le gros de votre scénario. Ce document est personnel et n’est pas destiné à être montré. Donc, lâchez-vous et ne cherchez pas encore à faire de belles tournures de phrases. Comme pour la peinture, vous en êtes à la sous-couche. Pas besoin de pinceau fin pour l’instant, foncez !

7. Retour aux personnages

Vous commencez à saisir l’idée, j’en suis sûr ! Comme pour le synopsis, vous allez développer le paragraphe concernant chacun de vos personnages afin d’en dégager le maximum de détails : situation initiales, désirs, motivations, besoins concrets, épiphanie et interactions avec les autres personnages, background (origines) et tous les détails nécessaires et superflus à votre intrigue pour avoir une bonne idée de ce qui guide vos personnages et comment ils évoluer face aux éléments de votre récit.

Visez au moins une page pour vos personnages principaux et une demi-page minimum pour vos personnages secondaires.

8. Le vrai synopsis de la méthode

Voilà, que de détours, de petits cheminements individuels pour en arriver là. Vous avez un synopsis court d’une à deux pages et des fiches personnages d’une demi-page à une page. Il est temps de rassembler tout cela dans un seul et même document. Ce document ce sera votre synopsis final. Si vous suivez bien tous les points précédents, il vous sera aisé à ce moment de développer encore plus les détails de votre histoire sous une forme encore résumée. Ce document vous servira pour vous guider entièrement dans la rédaction de votre premier jet.

Prenez chacun de vos 4 paragraphes et développez-les afin de les étirer sur au moins une page chacun. Intégrez ce que vous avez appris sur vos personnages, leurs interactions et les écueils qu’ils vont subir, ainsi que les rôles que chacun d’entre eux jouera au cours des diverses parties de votre récit.

Ainsi vous allez vous retrouver avec un document d’environ 4 pages où toute votre intrigue sera détaillée de A à Z. Vous connaîtrez alors très bien votre histoire étant donné que vous y avez passé du temps, que vous avez élaboré toute l’intrigue et que vous savez comment elle démarre, comment elle prend fin ainsi que tout ce qui se passe entre ces deux moments.

Ce document vous permettra de passer à la rédaction du premier avec une facilité déconcertante.

Créer un synopsis revient à faire un plan très détaillé de votre futur récit

9. Découpez votre histoire en chapitres

Je vous conseille de vous servir de votre synopsis pour choisir un découpage en chapitre qui rendra justice à votre œuvre. Sélectionnez les éléments majeurs qui doivent figurer dans chaque chapitre afin de servir l’évolution de votre récit dans le sens de votre synopsis.

Grâce à ce pré-découpage, vous pourrez vous atteler à l’écriture de votre premier jet par le chapitre qui vous inspire le plus. Plus besoin d’ordre, puisque vous connaissez déjà le contenu de chacune des parties. Ainsi, si un jour vous ne sentez pas l’inspiration venir pour écrire tel chapitre, écrivez celui qui vous paraît le plus inspirant ce jour-là. Par ailleurs, vous n’êtes plus face à la lourde tâche d’aligner 50 000 mots, vous devez seulement écrire 12, 15, ou 20 chapitres…

10. Ecrivez votre premier jet

Fort de toutes ces informations, vous pourrez écrire votre premier jet en commençant par la partie que vous voulez, vous aurez déjà toute l’histoire en tête, il suffira de la coucher avec beaucoup plus de détails. Vous serez inspiré et motivé pour l’écrire. Vous n’aurez pas peur de faire un blocage car toute l’histoire est déjà tracée et que vous en connaissez déjà l’issue.

Bref, il ne vous reste plus qu’à tapoter avec régularité sur votre clavier pour voir votre œuvre prendre vie sous vos yeux.

Alors, que pensez-vous de cette méthode ? l’avez-vous déjà essayée. Allez-vous le faire ? Dites-le-moi en commentaire.

En vous souhaitant réussite et succès dans vos écrits,

Malik Kahli.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire